Bibliographie de La Fontaine.


Bas de page
1621 La Fontaine né le 8 juillet à Château-Thierry.
  1623 Le 26 septembre, baptême de Claude son frère.
  1624 Richelieu devient chef du Conseil du Roi, Louis XIII.
  1633 Le 26 avril, baptême de Marie Héricart.
  1641 Aprés la troisième au collège de sa ville natale, il termine ces études à Paris à la maison-mère de l'Oratoire. Etude de la théologie.
Mort de Richelieu 1642 Le jeune La Fontaine quitte l'Oratoire de Paris (après 18 mois ?).
  1643 Retour à Château-Thierry. Eveil de sa vocation poétique.
Après des études de Droit, il fréquente le groupe de la "Table Ronde", petite académie littéraire et amicale. 1647 Le 10 novembre, il épouse Marie Héricard de La Ferté-Millon (elle a 14 ans, lui 25). Marie est apparentée à la famille Sconin-Racine.
De retour dans le Duché de Château-Thierry 1652 A la suite de l'achat d'une charge, il est reçu en qualité de Maître particulier triennal des eaux et forêts.
  1653 Le 30 octobre, naissance et baptème de son fils Charles.
Première oeuvre publiée, L'Eunuque, traduction d'une pièce imitée de Térence, comédie en 5 actes et en vers. Elle ne fut jamais représentée. L'ouvrage n'est pas signé; le nom de La Fontaine ne figure que dans le privilège. 1654 Ouverture à Paris d'un salon de littérature, avec Marie.
Epître à l'Abbesse de Mouzon puis Adonis d'après Ovide, calligraphié par Nicolas Jarry et offert à Fouquet. Cette parution lui vaut l'admiration de Fouquet. 1658 Séparation de "biens" avec sa femme, comme suite à des difficultés financières. (le divorce n'existe pas à l'époque).
La Fontaine s'engage à "pensionner" Fouquet en vers.
Début du Songe de Vaux commandé par Fouquet, mais inachevé à la suite de son arrestation par le Roi 1659 Il vit sous la protection de Fouquet au Château de Vaux-le-Vicomte. Il reçoit une pension en espèces, moyennant une "pension poétique".
Les Rieurs du Beau Richard, ballet joué au carnaval de Château-Thierry par des amis. 1660 pendant l'été, au quartier Sainte-Geneviève, il se lie étroitement à Racine débutant.
Début probable de l'écriture des Fables 1661 5 septembre, Fouquet disgracié et arrêté par Louis XIV à Nantes.
En mars, publication sans nom d'auteur de L'Elégie aux Nymphes de Vaux puis Ode au Roi 1662 Condamnation à une forte amende pour usurpation de noblesse : il a prit dans deux contrat le titre d'écuyer.
Relation d'un Voyage de Paris en Limousin 1663 Ecrit à Fouquet pour répondre aux apostilles que le surintendant a mises à son Ode au Roi.
Il obtient les privilèges pour les Contes et Nouvelles en vers.
Parution des deux premiers contes:
Joconde, et Le cocu battu et content
1664 Il retourne dans sa ville natale et se place sous la protection de l'épouse du duc de Bouillon ...
Il est attaché comme gentilhomme servant à la maison de Marguerite de Lorraine.
Contes et Nouvelles en vers - Première partie 1665 Ces textes libertins, voire paillards divertissent la duchesse de Bouillon, nièce de Mazarin ...
Contes et Nouvelles en vers - Deuxième partie
En parrallèle, paraît en deux volumes, une traduction janséniste de la Cité de Dieu de Saint-Augustin
1666 Pour l'époque ces écrits font scandales et se vendent peu.
Il obtient les privilèges pour le 1er recueil de Fables.
Parution de trois nouveaux contes
Les frères de Catalogne, l'Ermite et Mazet de Lamporechio
1667 Séparé de Marie, il retourne à Paris et sert la duchesse douairière d'Orléans au palais du Luxembourg.
Achevé d'imprimer les Fables Choisies mises en vers, dédiées au Dauphin (124 fables groupées en deux "parties" comprenant chacune trois "livres" : ce sont les six premiers livres des éditions modernes. 1668 Cette édition in-4° sera suivie la même année d'une édition in-12 en 2 volumes chez le même éditeur (Claude Barbin, Paris).
Les Amours de Psyché et de Cupidon 1669 Succès médiocre
Recueil de poésies chrétiennes et diverses,
dédiées à Mgr le Prince de Conti et publiées en trois volumes en décembre avec la date de 1671.
1670 Publié par Port-Royal, La Fontaine y prend une bonne part.
Contes et Nouvelles en vers - Troisième partie
Privilège et pubication des Fables nouvelles et autres poésies.
comprenant huit fables inédites (qui reparaîtrons dans le recueil de 1678-79) et les quatre éligies inspirées de Clymène.
1671 La Fontaine donne quitance au Duc de Bouillon pour le remboursement de ses charges de maître particulier triennal (achetée en 1652), de maître ancien des eaux et forêts et de capitaine des chasses (héritées de son père en 1658).
Publication en feuille volante du Curée et le Mort.
et sous la même forme Le soleil et les Grenouilles.
1672 A la mort de la duchesse douairière d'Orléans, il s'installe chez son amie Mme de La Sablière.
Publication sans privilège Poème de la Captivité de Saint Malc dédié au cardinal de Bouillon. 1673 La Fontaine est accueilli par Mme de La Sablière.
Les Nouveaux contes sans privilège et sans autorisation
puis la protection de Mme de Montespan et de sa soeur lui vaut d'écrire le livret d'opéra Daphné composé pour Lulli qui le refuse.
1674 Ces "Nouveaux Comptes", recueil le plus licencieux qu'il ait écrit, ne plaise pas au roi.
Privilège pour une nouvelle édition des Fables
Le Florentin
1675 Sentence de police contre les "Nouveaux Comptes", ordonnant la saisie de l'édition et interdisant la vente (ordonnance du Lieutenant de Police de La Reynie).
Achevé d'imprimer des deux premiers tomes (livres I à VI) et du troisième (livres VII et VIII) des Fables Choisies et mises en vers. 1678 La parution de ce recueil est dédié à Mme de Montespan dans l'espoir d'attirer sa protection.
Achevé d'imprimer du quatrième tome (livres IX à XI)
des Fables Choisies et mises en vers.
1679 Son talent commence à être reconnu, les publications des fables circulent.
Achevé d'imprimer des Epitres de Sénèque, nouvelle traduction par feu Mr Pintrel (cousin du poète), revue et imprimée par les soins de M. de La Fontaine 1681  
Poème du Quinquina, Belphégor, la Matronne d'Ephèse, Galaté. A cette époque, il entreprend une tragédie, Achille, restée inachevée. 1682 Première présentation à l'Académie Française, empéchée par le roi qui souhaite voir élire Boileau son historiographe.
Le rendez-vous (pièce de théâtre sans succès, dont le texte est perdu) puis Achille 1683 Le 15 novembre élection à l'Académie Française (16 voies contre 7 en succession de Colbert), suspendue le lendemain par le roi, qui maintient sa décison jusqu'à l'élection de Boileau le 17 avril 1684.
Réception de Boileau à l'Académie Française, au cours de la séance, La Fontaine lit le Le Renard, le Loup et le Cheval 1684 Le 2 mai, réception de La Fontaine à l'Académie Française, au cours de la séance, il lit le Discours à Madame de la Sablière.
Ouvrage de prose et de poésie des sieurs de Maucroix et de La Fontaine, 2 volumes dont la partie qui revient au poète contirnt 11 fables inédites et 5 nouveaux contes
La Clochette, Le Fleuve Scamandre,
La Confidente sans le savoir, ou le stratagème
Le Remède, Les Aveux indiscrets
1685 Affaire Fruitière :
Exclusion de Fruitère de l'Académie Française. La Fontaine vote l'exclusion et subit les attaques virulentes de son ancien ami auquel il répliques par des épigrammes.
Permission d'imprimer Epître à Huet en plaquette à tirage restreint. il y plaide la cause des anciens, mais évite de se ranger dans l'un des deux camps. 1687 Probablement composée depuis 1674, mais à laquelle la querelle des anciens et des modernes redonne toute son actualité.
Le Milan, le Roi et le Chasseur 1688 Mme de la Sablière se retire aux Incurables, mais continue d'assurer le logement de La Fontaine. Le poète devient le familier du prince François-Louis de Conti.
Les Compagnons d'Ulysse publié par le Mercure Galant. 1690  
Première présentation à l'opéra d'Astrée tragédie lyrique (echec complet),
Les Deux Chèvres puis Le Thésauriseur et le Singe
1691 Publication des deux fables sans nommer l'auteur.
Privilège des Fables choisies mises en vers par M. de La Fontaine et par lui revues, corrigées et augmentées
Privilège pris pour les Fables Choisies (livre XII).
1692 Publication anonyme de La Ligue des Rats (non recueillie par La Fontaine)
Achevé d'imprimer (livres XII) des Fables Choisies et mises en vers.
Première parution de Le juge arbitre, l'Hospitalier et le Solitaire.
1693 A la mort de Mme de La Sablière, en janvier, il va finir sa vie chez son vieil  ami le banquier d'Hervart. Il se repent de ses contes infâmes devant l'académie.
Parution des Fables Choisies et mises en vers (livre XII) 14 nouvelles fables s'ajoutent à celles de 1685 1694 Naissance de Voltaire.
Haut de pageHaut de page
1695 La Fontaine meurt le 13 avril à Paris, rue Plâtrière à l'hôtel d'Hervart. Il sera inhumé le lendemain au cimetière des Saints-Innocents. Il a 74 ans.